La Roche Parnal en traversée

 

Catégorie : DIFFICILE.

Niveau de risque : PASSAGES TRES DANGEREUX sans équipement pour s'attacher. Sinon, PASSAGES DELICATS.

Enfants : à partir de 10 ans avec baudrier et longe de via ferrata obligatoires.

Temps pour monter : 2 h. Boucle en 4 h sans compter les pauses.

Dénivellation : 750 m.

Altitude au sommet : 1896 m.

 

Le départ se fait au-dessus de la Roche sur Foron, à Orange. Il faut traverser les village d'Orange. A une patte d'oie, il faut suivre la direction du Chesnet, à droite (et non pas celle de la station de ski, à gauche). Se garer sur le parking forestier et suivre la route 4 x 4. Il est souhaitable de se munir d'une carte au 1/25ème, car il y a plusieurs sentiers et il n'est pas toujours évident de savoir lequel choisir. Il y a très peu de fléchage.

 

Juste après avoir croisé ce rocher en forme de fauteuil, il y a une bifurcation :

 

6 12

 

 

7 12

 

Les deux sentiers conduisent au Chalet de Balme. Celui de droite, qui descend, est une route 4 x 4 sur laquelle on est souvent dérangé par les quads ou autres véhicules. Route très boueuse par moments. Le sentier qui monte à gauche est un raccourci, tranquille, dans la forêt, mais sans carte détaillée, on risque de se tromper de direction plusieurs fois.

Au-dessus du Chalet de Balme, ne pas suivre les directions indiquées sur les panneaux. Aller tout droit, en passant à droite du vieux chalet. Il vaut mieux en effet faire la boucle en commençant par le passage câblé, encore plus délicat à la descente. Nous passerons au col du Freu au retour.

 

3 copie

 

Au-dessus du Chalet de Balme, le sentier vers le col du Câble n'est pas visible. Il faut prendre comme repère le vieux chalet et passer à droite (suivre le trailer). Au niveau des premiers sapins, on trouvera un sentier bien marqué :

 

5 14

 

Le passage câblé se trouve au niveau des points jaunes rapprochés. Après le col, le sentier ne longe pas la crête comme indiqué sur la photo, mais démarre tout de même immédiatement à gauche du col :

 

4 13

 

Attention, le passage câblé est très dangereux. Des personnes s'y sont tuées en tombant. Il s'agit de traverser une dalle très raide. Celle-ci est équipée d'un câble pour se tenir et de "marches" métalliques pour poser les pieds, mais il est vivement recommandé de s'attacher à ce câble, au minimum avec un bout de corde. L'idéal est d'emmener un baudrier et une longe de via ferrata, surtout avec des enfants.

Après le passage câblé et le col du Câble, monter à gauche par un petit sentier qui serpente dans l'alpage.

 

Pour redescendre : un peu après le sommet (matérialisé par la croix), il y aura un sentier à droite, très discret sur les premiers mètres :

 

32 2

 

Il suffira ensuite de suivre le sentier, mais attention : après avoir longé le pied de la falaise de la Roche Parnal, après un petit passage qui monte légèrement au lieu de descendre et un sous-bois (à droite du sentier), il faudra aller vers la gauche. Au col du petit Cou, il y a un panneau qui indique "Chalet de Balme - 0 h 15", mais on risque de le louper. Il ne faut pas monter en direction de Sur Cou. D'ailleurs, sur ce petit plateau où se trouvent généralement des vaches, si on emprunte un sentier qui monte, ce n'est pas le bon. Le sentier doit descendre en direction du Chalet de Balme.

 

Photos du 7 mai 2018

 

Le Chalet de Balme et la pointe de Sous-Dine :

 

3 13

 

 

4 12

 

 

5 12

 

En raison de la persistance d'un névé pentu juste avant le passage câblé, nous avons préféré faire demi-tour.

 

Photos du 10 juin 2018

 

La Roche Parnal :

 

1 12

 

Des trolles :

 

6 14

 

Le Chalet de Balme, vu depuis le sentier qui accède au passage câblé :

 

7 14

 

La dalle qu'il faut traverser grâce au passage câblé :

 

8 14

 

 

9 13

 

Détail de la photo précédente :

 

10 13

 

 

12 12

 

La plupart du temps, on n'a que ces pitons pour poser les pieds :

 

13 11

 

Derrière nous :

 

14 10

 

 

Au col du câble (qui ne porte pas du tout ce nom à cause du passage câblé, mais de la présence, à une époque, de câbles laitiers qui servaient à descendre rapidement les gros pots de lait fraichement trait) :

 

15 12

 

Emprunter le sentier qui monte à gauche du col (Photo du 21 juin 2018) :

 

43 2

 

Le plateau de Champ Laitier :

 

16 11

 

 

17 12

 

 

18 11

 

La montagne des Frêtes, derrière laquelle se trouve le plateau des Glières :

 

19 10

 

A gauche, la pointe de Sous-Dine :

 

20 9

 

 

21 5

 

 

22 4

 

 

23 6

 

Au sommet de la Roche Parnal :

 

24 5

 

La montagne de Sur Cou, à 1809 m d'altitude :

 

25 5

 

 

Cette montagne pointue s'appelle "Les Tampes" :

 

 

26 5

 

Au loin, la chaîne des Aravis, encore bien enneigée, en ce début de mois de juin :

 

27 4

 

 

28 34

 

 

29 3

 

A droite de la photo, la pointe d'Andey. Derrière elle à gauche, le Môle :

 

30 4

 

La montagne de Sous-Dine et la vallée de l'Arve vues depuis le sommet de la Roche Parnal :

 

31 3

 

Il valait mieux ne pas se trouver sur le sentier quand le pan de falaise s'est détaché :

 

33 2

 

 

 

34 3

 

Deux bouquetins sur les Tampes, au milieu de la photo :

 

35 2

 

 

36 2

 

Derrière nous, un passage délicat que l'on vient de désescalader :

 

37 1

 

 

38 1

 

Attention, il ne faudra pas emprunter le sentier "beige" au-dessus de la ligne de sapins. Il faudra tourner à gauche après les sapins :

 

39 1

 

Derrière nous, les Tampes :

 

41 1

 

La pointe de Sous-Dine sous les nuages :

 

42

 

 

43 1

 

La Roche Parnal. La boucle est bouclée : on aperçoit le vieux chalet qui sert de repère pour trouver le sentier.

 

44