Le Buet, par la vallée de Chamonix

 

Catégorie : EXTREME.

Niveau de risque : PASSAGES DELICATS.

Enfants : à partir de 16 ans (Dénivelé important, mais peu de danger) ou plus jeunes en passant une nuit au refuge de la Pierre à Bérard.

Temps pour monter : 4 h 30.

Dénivellation : environ 1780 m.

Altitude au sommet : 3096 m.

 

Depuis Chamonix, ne pas aller jusqu'au village du Buet. Un peu avant, s'arrêter sur le petit parking de Plan Trépy, à 1363 m d'altitude. Le sommet se trouve 1733 m plus haut, mais, sur le parcours, il faudra parfois redescendre un peu au lieu de monter, pour une dénivellation totale d'environ 1780 m.

L'itinéraire est bien indiqué par des panneaux, des balisages fixés ou peints sur les rochers puis, vers la fin, un tracé bien visible sur le sol.

 

Après une heure trente de marche, on atteint le refuge de la Pierre à Bérard qui se trouve à 1924 m d'altitude. Le refuge porte ce nom parce qu'une énorme roche se trouve à l'arrière du refuge. Il reste plus de 1100 m de dénivelé avant le sommet.

Le sentier devient moins facile, puis traverse des éboulis. Il faut ensuite gravir de gros rochers, parfois en s'aidant avec les mains. C'est un passage qui n'est pas dangereux, mais quelque peu délicat. On risque, comme souvent en montagne, de s'y tordre un pied ou de chuter.

On aborde ensuite un paysage lunaire. Le sol est recouvert d'ardoise et de petits cailloux. La longue montée avant la crête du Buet est très pentue par endroits, ce qui est épuisant à la montée, mais sans difficulté. Par contre, la descente est un peu délicate sur ce sol où le pied dérape facilement. Il est souhaitable de s'équiper de bâtons de marche pour redescendre plus sereinement.

Le sommet se trouve en haute altitude. Même en été, il peut y faire froid, surtout si le vent se lève. Prévoir des vêtements chauds. Une telle altitude permet aussi d'avoir une vue à 360 degrés.

 

D'autres accès sont possibles, mais beaucoup plus difficiles et dangereux, avec une dénivellation d'environ 2100 m : en se garant également au parking de Plan Trépy, mais en bifurquant rapidement après la cascade de Bérard, vers "Sur le rocher" et le vallon de Tré-Les-Eaux ou par Sixt-Fer-à-Cheval, depuis le hameau de Salvagny.

 

Photos du 8 septembre 2017

 

A Plan Trépy, le panneau peut inquiéter en annonçant 5 h 50 pour atteindre le sommet du Buet. Sans faire partie des plus rapides, nous avons mis 4 h 20. Nous avons croisé des trailleurs qui se félicitaient de l'avoir fait en 3 h 07. Un bon marcheur met 4 h 30 à 5 h. Pour les moins bons marcheurs, cette très longue randonnée est déconseillée :

 

1 6

 

Peu de temps après le départ, on croise la buvette de la cascade de Bérard :

 

2 5

 

Le vallon de Bérard :

 

3 7

 

Les dernières myrtilles de la saison :

 

4 6

 

A droite, on aperçoit les Buet derrière les sommets du premier plan :

 

5 6

 

Le refuge de la Pierre à Bérard, à 1924 m d'altitude :

 

6 6

 

Derrière nous, le vallon de Bérard :

 

7 6

 

 

8 6

 

 

9 6

 

 Le "sentier" devient très rocailleux :

 

10 6

 

 

11 6

 

Deux petits cairns prennent leur bain :

 

12 6

 

 

13 4

 

 

15 6

 

Le glacier de Bérard à droite, celui d'Anneuley au milieu et celui de Beugeant à gauche :

 

16 6

 
L'itinéraire se poursuit sur de gros rochers :
 
 
17 6

 

 
18 5
 
 
 
19 4

 

Le sommet du Buet, dans un paysage lunaire. On imagine aisément que le sol soit glissant lors de la descente :

 

20 4

 

Au sommet, vue sur l'arête du Buet et, au loin, la vallée du Giffre :

 

23 1

 

Le vallon de Trè-Les-Eaux et son glacier :

 

24

 

 Le glacier du Tour :

 

25

 

Le Mont Blanc :

 

26