La Montagne de Sous-Dîne

 

Catégorie : DIFFICILE.

Niveau de risque : PASSAGES DELICATS ou TRES DELICATS selon l'itinéraire.

Enfants : à partir de 6 ans.

Temps pour monter : 2 h 20. Boucle en 4 h 30 sans compter les pauses.

Dénivellation : 910 m.

Altitude au sommet : 2001 m.

 

Le départ se fait depuis le parking qui se trouve après le hameau des Cheneviers. Pour s'y rendre, aller au sud d'Orange, soit par le col d'Evires soit par la Roche sur Foron, soit encore par Thorens-Glières.

Emprunter le sentier qui se trouve au fond du parking, en direction de "Sous-Dîne", c'est à dire le sentier qui monte tout droit. Ne pas suivre le sentier qui descend vers la droite.

 

Itinéraire par le passage de Monthieu et descente par le Col de l'Enclave :

 

Capture plein ecran 27082018 172732 bmp

  

Dans la forêt, il y aura plusieurs intersections qui "nous perdent", même avec une carte en main. A une intersection, aller tout droit (négliger le sentier qui part vers la gauche et celui qui descend vers la droite). Comme repère, à gauche du "bon" sentier, le chiffre 17 est peint sur une dalle :

 

1 13

 

A l'intersection dix mètres plus haut, tourner à gauche, en direction du passage de Monthieu, comme indiqué sur le panneau sur le deuxième sapin :

 

2 12

 

Même si Sous-Dîne est fleché vers la gauche, il vaut mieux suivre le sentier de droite, plus direct :

 

4 14

 

A la montée, le passage de Monthieu est délicat, mais ne présente pas de réel danger si l'on reste près des enfants. Il en est de même pour le tout petit passage câblé qui se trouve quelques centaines de mètres avant. Attention tout de même aux chutes de pierres. Si des randonneurs se trouvent au-dessus, il est préférable d'attendre qu'ils se soient éloignés avant de s'engager dans le passage.

Par contre, si l'on choisit de faire la randonnée dans l'autre sens : à la descente, le passage de Monthieu est très délicat, d'autant qu'il se trouve à l'ombre et que les roches restent humides et glissantes.

 

Après le passage de Monthieu, on retrouve un joli sentier entouré d'herbe, de fleurs, de sapins et de lapiaz, voire de névés.

 

Nous arrivons dans une zone de lapiaz, avec donc des roches parfois coupantes et souvent crevassées. Il ne faut pas laisser les enfants courir sans surveillance, ils pourraient tomber dans une infractuosité, un trou (voir photo plus bas) ou même chuter de la falaise.

 

Le sentier du retour est peu visible, il est surtout possible de le deviner en regardant d'où arrivent les randonneurs. Il serpente dans le lapiaz et devient ensuite plus marqué.

 

Photos du 16 juin 2018 (et quelques-unes du 21 juin 2018)

 

Après la combe d'Arembeau, vue sur la falaise de Sous-Dîne :

 

5 15

 

Du même endroit, vue sur la pointe de Sur Cou, à 1809 m d'altitude :

 

6 15

 

Le tout petit passage câblé, un peu délicat avec des enfants jeunes :

 

7 15

 

Derrière nous, vue sur le plateau rochois :

 

8 15

 

 

9 14

 

Le passage de Monthieu vu de dessous :

 

10 14

 

 

11 13

 

Et maintenant vu d'en haut :

 

12 13

 

 

13 12

 

 

14 11

 

 

28 4

 

 

17 13

 

 

30 5

 

Malheureusement, les nuages montent et vont nous priver de soleil et de paysage :

 

18 12

 

 

19 11

 

 

20 10

 

Exemple de gros trou dans lequel un enfant imprudent pourrait tomber :

 

21 6

 

Au sommet :

22 5

 

Le sentier du retour démarre au niveau de la croix :

 

14 12

 

Le plateau de Sous-Dîne est recouvert de pelouses, de fleurs et de lapiaz. Pour le soleil, il faudra revenir (ce que je ferai 5 jours plus tard, voir photo du dessus) :

 

23 7

 

 

24 6

 

 

25 6

 

 

26 6

 

 

27 5

 

 

29 4

 

 

32 4

 

 

33 3

 

 

34 4

 

On s'est trompé de sentier, ce qui a un peu rallongé le trajet (On rejoint alors un gros sentier perpendiculaire au nôtre, au niveau d'un sapin qui possède quatre troncs. Sur l'un d'eux est accrochée une clôture. Passer la clôture et tourner à droite).

 

35 3

 

En bas de ce sentier pierreux, il fallait tourner à droite devant le sapin et le poteau sur la grosse pierre :

 

6 17

 

Là, on va à droite, sur un sentier peu visible au début :

 

5 16

 

Le sentier devient progressivement plus visible :

 

4 15

 

 

36 3

 

L'Enclave, vu depuis le col du même nom :

 

37 2

 

 

3 16