La Pointe Percée

 

Catégorie : DIFFICILE.

Niveau de risque : PASSAGES TRES DANGEREUX.

Enfants : à partir de 14 ans (ou plus jeunes, mais encordés).

Temps pour monter : 2 h 30 (adultes).

Dénivellation : 1150 m.

Altitude au sommet : 2750 m.

 

Le départ se trouve sur la commune du Grand Bornand, au fond de la vallée du Bouchet, au col des Annes dont le parking se situe à 1720 m d'altitude.

Prendre la direction du refuge de la Pointe Percée, qui s'appelle aussi "Refuge Gramusset". Après un sentier de randonnée et quelques passages sans difficulté dans les rochers, on atteint le refuge. Après celui-ci, il faut suivre les marquages rouges ou oranges qui sont peints sur les roches. On traverse un lapiaz qui, déjà, présente quelques risques, car très déchiqueté et zébré de nombreuses fissures et crevasses plus ou moins profondes.

Ensuite, on monte dans un pierrier dont les petits cailloux qui roulent sous les pieds compliquent la montée, et encore plus la descente.

Enfin, on aborde un long passage qui relève davantage de l'escalade que de la randonnée. Il faut grimper en s'agrippant avec les mains, se hisser, se contorsionner, trouver des prises sur une roche qui est parfois glissante, car polie par les nombreux passages, dans des secteurs parfois très vertigineux avec, en plus, le risque de recevoir une pierre que des randonneurs plus au-dessus auraient fait chuter (Prévoir si possible un casque). La dernière partie de l'ascension est dangereuse, car exposée et abrupte par endroits et il n'y a pas d'aménagement de type marches en métal, câbles ou chaînes.

En redescendant, j'ai croisé un jeune garçon de dix ou douze ans maximum, accompagné d'un seul adulte et sans équipement tel que corde ou casque. Il grimpait, avec une réelle agilité, la partie pentue proche du sommet. Certes, aucune difficulté technique n'empêche un si jeune enfant de gravir la Pointe Percée, mais il faut vraiment avoir à l'esprit le danger que représente cette "randonnée", surtout au niveau du dernier passage, étroit et accidenté, sous le sommet, avec, de chaque côté, un précipice important. Un enfant (pas avant dix ans) devrait être encordé et accompagné de deux adultes habitués à ce genre de parcours, l'un étant devant lui pour l'assurer dans les passages verticaux et l'autre dessous pour le conseiller et sécuriser ses éventuelles chutes. Avec de telles précautions, ce parcours offre un réel plaisir aux enfants qui sont initiés à l'escalade et qui aiment grimper.

Le Mont Charvet, quelques centaines de mètres plus au sud, constitue un bon entraînement et permet de vérifier si l'enfant ou l'adolescent est capable de réaliser une telle randonnée, car la dénivellation est équivalente et le sol, de même type, requiert aussi d'escalader, quoique sur une distance beaucoup plus courte et avec une dangerosité moindre. Voir la description de la randonnée au Mont Charvet ici : http://randonnees-en-haute-savoie.e-monsite.com/pages/le-mont-charvet.html

 

Photos du 21 août 2017

   

La Pointe Percée :

  

1

 

Elle s'appelle ainsi à cause d'un petit trou à peine visible sur le côté : 

 

2

 

La Chaîne des Aravis : 

 

3

 

Le lapiaz au-dessus du refuge et, à droite, le sommet de la Pointe Percée :

 

4

 

 

5

 

Exemple de passage qu'il faut plus ou moins escalader (Ce n'est pas le pire, loin de là) :

 

6

 

Sur l'arête, un peu avant le sommet :

  

7

 

A droite de la Chaîne des Aravis, la vallée des Confins et son lac (La Clusaz) et, encore plus à droite, la vallée du Bouchet (Le Grand Bornand) :

 

8

 

Le petit hameau des Annes d'où démarre la randonnée : 

  

9

 

Vue sur la vallée de Sallanches. On peut se rendre compte qu'une chute à cet endroit peut être fatale :

 

10

 

Pour atteindre le sommet, il faut évoluer sur cette dernière arête, à droite. Avec des enfants, il est beaucoup plus prudent de s'arrêter ici sans aller jusqu'au sommet :

 

11

 

 

12

 

 

13

 

Au sommet, une "boîte aux lettres" contient un livre d'or pour ceux qui souhaitent laisser un message : 

 

14

 

Le village du Reposoir et, plus loin, la vallée de l'Arve :

  

15

 

Malgré ce très beau temps, le Mont Blanc est coiffé :

  

16

 

Et maintenant, il faut redescendre. Le "sentier" commence sur l'arête jusqu'au milieu de la photo environ puis descend vers la droite :

 

17